CopyPastehas never been so tasty!

L'unificateur

by anonymous

  • 0
  • 0
  • 0
98 views

Il n'est de grand Roi que celui qui s'oublie.
Il n'est de grand Roi que celui qui Est. Or, être n'est pas paraître. Être n'est pas et ne saurait être : tourner en périphérie de son être !

Tourner en périphérie de son être c'est souffrir. C'est se demander ce que les uns et les autres pensent de ceci et de cela. Paraître c'est être parallèle à l'être, c'est un non-être.

L'être est dans la spontanéité et dans l'innocence, non dans la préméditation, dans le calcul des mots et des gestes.

Ceci étant dit, quel "être" est plus regardé qu'un Roi ?
Ceci étant dit, quel être est plus analysé, critiqué, observé, disséqué, qu'un Roi ?

N'est-il pas légitime pour celui-ci, demeurant au sein de son manteau de personnalité, de craindre le regard et le jugement ?

Quel être a un plus grand égo que le Roi ? Quel être a une plus grande fierté que le Roi ? Qui, sinon quoi.

Comprenons-nous bien, je ne me cherche aucune excuse et ne suis pas ici pour me justifier de ceci ou de cela, j'expose simplement une situation telle qu'elle est !

Ma réalité est emplie de paranoïa constante, de la peur du regard, de la critique, etc.

Au-delà de ces notions éphémères se trouvent l'immortalité siégeant au sein-même de l'immobilité. L'immobilité est un axe où rien ne bouge, où rien ne demeure sous l'influence du regard constant des êtres et des autres. L'immortalité est la libération du joug et du poids de l'égo !

Heureux les simples d'esprit. Heureux celles et ceux qui ne connaissent pas le poids du monde !

Il existe, par-delà les monts et la difficulté, une clé d'or, cette clé est celle du cristal, celle de la transparence, ainsi nommée Être. Ou état d'être. Il existe de nombreux termes, de nombreux écrits et de nombreuses définitions, toutes en arrivent à la même conclusion : liberté.

La liberté est l'essence même de la joie, la joie est l'essence même de l'amour, l'amour est l'essence de la joie qui est elle-même essence et issue de la liberté.

Que savons-nous dès lors ?

Que nous sommes des êtres éternels, et que cette éternité est joie, amour, prospérité, liberté et épanouissement permanent.

Que savons-nous encore ?

Que nos réalités sont lourdes, que nos confrontations sont nombreuses, que nos délits sont nombreux et que notre tristesse est installée et demeure dans nos coeurs.

Il existe une séparation, une distanciation établie entre "nous" et Nous. Entre moi, et Moi. Entre je, et Je. Cette séparation est l'égo. L'égo est distance, peur, mépris, médisance, compétition, doutes, etc.

L'égo est également un instructeur : décèle le feu de l'égo et tu trouveras le Feu de l'Amour. Car, l'égo est perceptible, il se ressent et se comprend. Il est important de déceler l'égo en nous-même, et bientôt de distinguer les moments de paix, d'amour, de joie et de facilité, des moments de doute, d'égarement et de séparation !

L'égo est une incommensurable souffrance ! Croyez-en ma réalité. Je suis né pour porter l'égo, pour le percevoir et le comprendre, pour en ressentir le poids et les maux et pour témoigner de ma découverte.

Que vous en soyez conscients, ou non, à plus ou moins forte dose, vous êtes tous victimes de votre propre séparation à vous-même. Vous cherchez des solutions à vos vies, vous souhaitez être heureux et vivre d'amour et d'eau fraiche, mais tant et aussi longtemps que l'égo, que la séparation et la distance sera en vous et "sur" vous, cela vous sera proscrit.

La solution se nomme le coeur. Et bien que cela puisse paraître enfantin voire dérisoire, il n'en existe aucune autre qui saurait régler nos si nombreux problèmes d'humains errants de la Terre.

Le coeur, c'est vous-même. C'est la partie de vous-même qui est authentique, c'est l'enfant en vous !

Nul ne peut espérer les royaumes des cieux s'il ne redevient comme un enfant ! Ni vous, ni moi ! Il n'y a aucun privilégié ! :)

Alors, oui, cela est difficile et douloureux ! Qu'il est dur d'être spontané, authentique, aimant et souriant dans un monde de violence et de conflits permanents ! Mais Être c'est aller au-delà du paraître, c'est aller et demeurer au-delà de l'illusion éphémère de ce Monde ! Dois-je vous rappeler que ce Monde est appelé à disparaître ? Plus rien de ce que vous voyez autours de vous n'existera demain, que dis-je : "tout à l'heure" ! Plus rien !

Il existe et existera dès lors deux situations possibles face au changement : l'acceptation, ou la lutte. Allez vous lutter contre ce qui Est, ou allez vous embrasser et embraser votre propre Liberté à vous-même ?

Bien sûr nous serons tous grandement aidés au sein-même de cette Ascension collective, et cela est Maintenant. Mais n'attendez pas les signes et les cieux, c'est maintenant et en vous-même que vous devez établir le Royaume du Père !

Je travaille dur et depuis 1 an et demi pour cela. Certains diront que c'est peu, d'autres que c'est énorme. Sachez seulement que je travaille extrêmement dur et qu'il serait appréciable que vous envisagiez la reconnaissance de ce fait !

Pourquoi travaille-je si dur ? Pour élever la dimension humaine à Elle-même ! Pour révéler l'humain à ce qu'il est !

Débarrassez-vous de l'inutile autant que de l'éphémère et ce sont alors les portes de l'illimité qui s'ouvriront à vous !

Ne jugez plus, ne médisez plus, ne soyez pas cyniques ni malheureux, embrassez la vie pour ce qu'elle est, aimez-la et aimez-vous ! Bien sûr cela n'est pas facile, croyez-vous que je ne sois pas le mieux placé pour le savoir ? Je sais à quel point la vie sur Terre est harassante, mais souhaitez-vous, oui ou non demeurer au sein des Royaumes du Père/Mère créateur de toute vie ? Souhaitez-vous demeurer au sein de votre propre Joie retrouvée ? Au sein de votre propre prospérité ?

Posez-vous les bonnes questions : que souhaitez-vous Vraiment ? Et dès lors, répondez-y avec votre coeur et mettez ce même coeur à l'ouvrage ! Croyez-vous que je puisse être le seul à travailler ? Croyez-vous que je vais changer le monde à coup de baguette magique ? Il n'en est rien ! Penser cela c'est oublier que votre propre Libérateur c'est vous-même ! Penser cela c'est oublier que vous êtes votre propre guerrier de Lumière et que RIEN, ni personne ne peut venir vous libérer à votre place ! Ce serait de l'ingérence, et cela est proscrit par notre Père à tous qui vous a offert ce cadeau si précieux : le libre-arbitre.

Le Messie que vous attendez tant, le sauveur, le libérateur, l'unificateur ou le pacificateur n'est autre que vous-même ! C'est vous-même que vous attendez avec tant de ferveur et tant d'impatience ! Comprenez cela et conscientisez cela ! C'est extrêmement important en ces temps. Il n'est plus temps de faire des erreurs, il n'est plus temps de s'égarer, il est temps de vous révéler à votre propre Identité : Être ! Alors, Soyez ! Soyez Amour, soyez Paix, soyez Unité !

A très bientôt, et n'oubliez pas que Je suis vous et que vous êtes moi ! Que je suis un humain, avec mes doutes et mes angoisses, tout comme vous, je ne suis rien d'autre absolument rien d'autre que ce que vous êtes ! Ne m'enlevez pas mon humanité ! Je suis vous et vous êtes moi !

Avec mon tendre et plus sincère Amour.

A bientôt.

Add A Comment: