CopyPastehas never been so tasty!

#ShameBE . Les dangers de ce genre d'initiative.

by anonymous

  • 0
  • 0
  • 0
182 views

Le co-président d'Ecolo, Jean-Michel Javaux, a tenu à souligner l'aspect positif des différentes initiatives citoyennes tout en précisant que ce qu'il y avait de compliqué était qu'il n'y a pas de message, "ce n'est pas contre quelqu'un comme ils l'ont précisé dans le mot d'ordre, le message est flou".

Pour Etienne Vermeersch, philosophe et professeur émérité à l'Université de Gand, il faut tenir compte des dangers de ce genre d'initiative : "En principe je suis d'accord qu'il faut donner une certaine sympathie vers un mouvement de jeunes, il y a un certain enthousiasme mais une fois cela dit, il faut voir quels en sont les dangers. Le premier danger c'est celui de l'antipolitique. L'antipolitique en Belgique est basé sur le fait que beaucoup de gens ne comprennent pas combien sont difficiles et compliquées les affaires en Belgique. Deuxième danger, c'est évidemment la récupération politique", a-t-il expliqué.

Répondant de la sorte à l'intervention d'André Flahaut qui mettait en garde contre les "il suffit que, il faudrait que, il n'y a qu'a" qui constituent un message dangereux aux yeux du vice-président du PS. 

Quant à la secrétaire générale de la FGTB, Anne Demelenne, pas question d'envisager un programme de gouvernement antisocial : "Au niveau des organisations syndicales, on a le plus grand respect évidemment pour ce genre d'initiative et c'est d'ailleurs parce qu'on respecte ces initiatives là que nous n'interférons pas et qu'on ne va pas récupérer quoi que ce soit. Mais notre message est plus précis, il va plus loin, nous ce que nous ne voulons pas, c'est  un programme de gouvernement antisocial", a-t-elle souligné.

Mise au point - RTBF info 23.11.2011


Add A Comment: