CopyPastehas never been so tasty!

Le festival de promesses présidentielles va commencer.

by alambert

  • 1
  • 0
  • 1
273 views

Un nouveau festival de promesses présidentielles va commencer. Un bilan de celles non tenues ne manquera pas d'intérêt.

 

A un jour près, le président sortant a sans doute voulu, par sa déclaration de candidature, célébrer le 5ème anniversaire de sa promesse de campagne la plus mirobolante de 2007, et naturellement jamais tenue.

Un conseiller mal avisé, sans doute parmi ceux qu’il vient de rappeler à ses côtés, lui souffla de promettre la baisse des prélèvements obligatoires de 4 points de PIB correspondant à 70 Mds€. C’était le 22 janvier 2007. Face au caractère incongru de l’annonce, naturellement non concertée avec ceux qui pensaient avoir la charge des questions fiscales, il fût décider dans la précipitation de corriger l’erreur en multipliant par deux le délai pour y parvenir. Passant de 5 à 10 ans, au moyen d’une autre déclaration du 13 février 2007. Naturellement cette baisse n’aura jamais lieu et au terme de son mandat les prélèvements seront plus élevés qu’en son début. Le plus significatif de ce type de situation burlesque est son caractère improvisé et incohérent. Annoncer une baisse massive des prélèvement s’apparente à l’annonce d’une récession car chacun sait que le taux de prélèvements n’est jamais si élevé que lorsque la croissance est forte, comme en 1999. Mais le président aura même défié les lois de la pesanteur car, même en période de ralentissement, il parvient à battre le niveau de 1999. Un quinquennat fanfaron commencé dans la prodigalité fiscale et qui agoni dans le matraquage. Drôle d’époque. Et dire que nous repartons pour un nouveau show de 3 mois. Espérons de que la démocratie soit un élastique qui ne se rompt jamais. Attendons-nous au pire dès demain.

 

Alain Lambert

ancien ministre

Comments

Add A Comment: