CopyPastehas never been so tasty!

DSK s'explique à TF1. Du mauvais théâtre.

by anonymous

  • 0
  • 0
  • 0
147 views

OPINION

Il y avait deux actes. Le premier fut la défense d'un présumé coupable d'actes violents envers les femmes. L'ancien politicien fut déplorable. A chaque question, il avait l'art de ne pas répondre et d'exhiber le rapport de la Justice américaine. 'Le Procureur a dit' fut répété de nombreuses fois avec quelques mensaonges. Exemple: le Procureur ne poursuit pas faute de preuves, il n'a pas dit qu'il ne s'était rien passé dans cette chambre d'hôtel. Jamais Claire Chazal n'a répliqué en disant:'Vous ne répondez pas à ma question'. Hautain, froid, hors jeu, l'ex-présumé-violeur-violent-irrespectueux envers les femmes semble être ailleurs et balaie toutes les questions de la trop-courtoise-présentatrice. On sent les réponses apprises par coeur. Scandaleux les quelques mots faisant passer Tristane Banon pour mythomane qui aurait tout imaginé. On sait par ailleurs que le présumé coupable a varié dans ses versions dans l'affaire Banon, ce qui est suspect aux yeux d'un juge. Comme un sale gaosse, le coureur de jupons a simplementdit:'Je ne le ferai plus'. Quant aux faits eux-mêmes, toutes les femmes sont des menteuses. Le plus grave est à venir. La Justice française risque de ne plus croire les récits des femmes agressées, violées, traitées avec violence. L'homme de Pouvoir revient 50 ans en arrière, au temps où les policiers refusaient les plaintes des femmes, battues, violées, considérées toutes comme des folles, myhomanes. A moins que le procès Banon n'ait quand même lieu. La prescription viendra sans doute au secours du vicelard présumé.


Le second acte mettait en valeur l'ancien prétendant président. DSK se sent plus à l'aise et parle comme un ministre. Sarkozy n'a pas dû apprécier. Prolixe, il s'est lis à critiquer la politique actuelle; Au fond, le plus grand ridicule fut atteint lorsque le socialo-Vendôme a proclamé qu'il respectait les femmes. Toute sans doute à l'exception d'Anne, son épouse cocufiée devant l'Eternel. 

 Jean-Pierre Bodart, Jambes. Metro 23.09.2011.

Add A Comment: